Rester connecté
Cette option garde en mémoire vos identifiants pour une connexion automatique. Attention pour votre sécurité, n'utilisez jamais cette option si vous vous connectez au jeu à partir d'un ordinateur qui ne vous appartient pas ( école, ordinateur d'un ami, cybercafé... ).
 
 
 
Menu
Votre login :
Votre mot de passe :
Rester connecté
S'inscrire


Partenaires
Annuaire de jeux virtuels !
Jeux gratuits
tchat sans inscription
tchatche
 


Accueil - Règles
Christophe Colomb : le jeu par navigateur
Cliquez ici pour vous inscrire
Un grand jeu d'aventures et de conquêtes à l'époque de Christophe Colomb !

Marchez sur les traces de Christophe Colomb et découvrez l'amérique ! Prenez vos bateaux, investissez les îles, cohabitez avec les indiens et combattez les autres explorateurs. Christophe colomb est un jeu de combat et de conquête multi- joueurs.

- Jeu de conquêtes et de combats.

- Multi-compte très surveillé : minimum d'interactions autorisés entre les comptes ( attaques... ).

- Jeu de stratégie en temps réel.

- Combats très réglementés et moyennement fréquents. Les nouveaux joueurs sont protégés pendant quelques jours. Les pertes sont assez faibles.

- Alliances possibles.
  • 868 830 gallions sont en guerre.
 
 
Christophe Colomb : la partie documentaire

Christophe Colomb : autres informations
Quelques informations sur Christophe Colomb
  • Christophe Colomb est né entre le 25 août et le 31 octobre 1451 à Gênes. Il est mort le 20 mai 1506 à Valladolid, Espagne.
  • Christophe Colomb effectue en tout quatre voyages en tant que navigateur au service des Rois catholiques espagnols Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, qui le nomment avant son premier départ amiral, vice-roi des Indes et gouverneur général des îles et terre ferme qu'il découvrirait. La découverte de l'espace caraïbe marque le début de la colonisation de l'Amérique par les européens et fait de Colomb un acteur majeur des Grandes Découvertes des XVe siècle et XVIe siècle, considérées comme l'étape majeure entre le Moyen Âge et les temps modernes.
  • Bien qu'aujourd'hui universellement connu comme l'homme qui a « découvert l'Amérique », où il accoste pour la première fois dans la nuit du 11 au 12 octobre 1492, Christophe Colomb meurt en relative disgrâce, ses prérogatives sur les terres découvertes étant contestées, toujours persuadé d'avoir atteint les Indes, le but originel de son expédition.
  • Au sujet de Christophe Colomb, les historiens dressent le portrait d'un marin hors pair, « un des meilleurs navigateurs de tous les temps », ou même « le plus grand marin de tous les temps », mais « piètre politicien ». Il apparaît « comme un homme de grande foi, profondément attaché à ses convictions, pénétré de religiosité, acharné à défendre et à exalter le christianisme partout ».
  • Christophe Colomb serait né en 1451 de Domenico Colomb et Suzana Fontanarossa, dans la république de Gênes. Une maison dite natale de Colomb se trouve aussi à Calvi, en Haute-Corse, citadelle génoise à l'époque. Ses frères sont Bartolomeo Colomb et Giacomo Colomb.
  • Christophe Colomb est très tôt influencé par le Livre des merveilles du monde, écrit par le chevalier anglais Jean de Mandeville entre 1355 et 1357 (pendant la guerre de Cent Ans, à son retour de voyage en Extrême-Orient, à partir de ses propres observations et de récits de missionnaires franciscains et dominicains. Jean de Mandeville fit un voyage en Égypte, en Palestine, en Inde, en Asie centrale et en Chine, entre 1322 et 1356 (soit sur une période de 34 ans, ce qui était considérable pour l'époque). Le livre des merveilles du monde (à ne pas confondre avec le devisement du monde dicté en prison par Marco Polo) fut diffusé dans la société occidentale à 250 exemplaires en de nombreuses langues vernaculaires. Même si Jean de Mandeville fut parfois qualifié d'affabulateur de génie ou d'imposteur par certains commentateurs continentaux en raison de ses plagiats, son livre eut certainement une grande influence en Occident.
  • Un groupe d'experts choisi par le roi du Portugal Jean II rejette cependant son projet sans appel. Christophe Colomb va alors tenter sa chance en Castille au milieu de 1485. Il se rend avec son fils au monastère de La Rábida à Palos de la Frontera, où deux moines auxquels il se lie, Juan Pérez et Antonio de Marchena, lui suggèrent de se rendre à Cordoue auprès de la reine Isabelle. Il est reçu par cette dernière en janvier 1486, mais une réponse négative lui est à nouveau rendue en 1490. En 1491, sa demande est en passe d'être acceptée mais sa trop grande ambition fait échouer sa quête, il veut notamment être vice-roi de toutes les terres découvertes et obtenir un titre de noblesse.
  • Le 3 août 1492, Christophe Colomb est au départ à Palos de la Frontera (Huelva) avec 3 navires — 2 caravelles, la Pinta et La Niña, et une nef, la Santa Maria — et pas plus de 90 membres d'équipage.
  • Le 12 octobre 1492 à deux heures du matin, après une traversée quasi parfaite, un marin de la Pinta, Rodrigo de Triana, annonce que la terre est en vue, les vaisseaux restent à deux heures des côtes, attendant le lever du jour, pour pouvoir accoster.
  • La première rencontre avec les indigènes – que Christophe Colomb nomme « Indiens » car il pense avoir atteint les Indes – est encore pacifique. Ceux-ci lui apportent du coton, des perroquets et d'autres objets. L'interprète que le navigateur avait embarqué à son bord n'est pas d'une grande utilité. Lors de ce premier contact, avec force gestes, répétitions et quiproquos, les Taïnos indiquent – ou les espagnols comprennent – que de l'or se trouve en quantité importante sur une grande île au sud-est, habitée par des populations d'anthropophages qui leur sont hostiles.
  • Le 28 octobre 1492, Christophe Colomb accoste dans une baie (aujourd'hui « baie de Bariay ») de cette île qu'il nomme alors Juana (en l'honneur de Jeanne, la fille des rois catholiques) : cette île est aujourd'hui connue sous le nom de Cuba. Il pense connaître parfaitement sa position sur le continent asiatique. Ses hommes et lui-même apprennent à fumer de grandes feuilles séchées : le tabac. Se croyant à Cipangu (le Japon), Christophe Colomb, envoie Luis de la Torre et Rodrigo de Jerez à la recherche du Grand Khan à l'intérieur des terres.
  • Le 12 novembre 1492, les vaisseaux reprennent la mer. Mais le 23 novembre, Christophe Colomb perd de vue la Pinta, il accuse alors son capitaine Martín Alonso Pinzón d'avoir déserté. En réalité, celui-ci est parti seul à la découverte de ce prétendu Japon tant convoité. Colomb retourne à Cuba. On lui évoque alors une île située à l'est de Cuba, que les indigènes appelle Bohio. Il devrait y trouver de l'or, mais les peuples qui l'habitent sont des mangeurs d'hommes ! Il appareille le 4 décembre.
  • Christophe Colomb meurt le 20 mai 1506 à Valladolid entouré de ses fils et de son frère après avoir établi un testament qui confirme en particulier le majorat établi au profit de son fils aîné Diego. Il ne connaît pas la satisfaction de voir Diego être nommé par le roi gouverneur d'Hispaniola en 1508. Sa dépouille est transférée en 1541 dans la cathédrale de Saint-Domingue.
  • L'entreprise maritime de Christophe Colomb est avant tout une affaire commerciale et en la matière les découvertes de l'Amiral et de ceux qui l'accompagnaient ont déçu les espoirs placés en elles. Que ce soit en matière d'épices ou d'or, les bénéfices rapides et importants n'ont pas été au rendez-vous des îles abordées, au moins du vivant de Colomb.
  • La connaissance du Christophe Colomb homme de savoir et de cabinet s'appuie aussi sur quatre livres qui lui ont appartenu et qui ont été conservés. Ces livres ne recèlent pas moins de 2 000 annotations portées en marge.
Les meilleurs navigateurs Christophe Colomb
Position Navigateur Réputation
1 Groumf 35061470
2 ILIZAROV 34271530
3 Galahad 20778883
4 boostcombo 10732318
5 SAM.25 277203
6 ours-noir 229681
7 Ferdinand de Haussac 45066
8 OASH33 32944
9 flodu58 26642
10 Zorro35 1948
11 solithorm 710
12 bleckleroc 559
13 Christophe Colombo 465
14 arthex 287
15 Brutus63 180
16 Wolverine45 48
17 Christofo 6
18 jovidack41 6
19 cakeboy 1
20 littot 0